Flux RSS Facebook Twitter


Recherche sur le site
 
 
 
  Directeurs de l'animation
  Doublage
  Guide des épisodes
 
 
 
 
 


 
     
Forces de combat Dans le manga


Les forces de combat

Sur ces pages nous révèleront toutes les forces de combat connues dans Dragon Ball, avec leurs sources officielles. « Les forces de combat » appelées « Sentō Ryoku » en japonais ou encore « Sentō Nōryoku », c'est-à-dire « capacité de combat », sont des mesures plus ou moins précises de la puissance d’un être vivant.

Cette notion apparaît pour la toute première fois dans le chapitre 195 de Dragon Ball, avec l’arrivée de Raditz. On découvre ainsi le scouter, un appareil qu’utilisent les Saiyajin et les hommes de Freeza pour mesurer la force d’un adversaire. Ces scouters ont aussi des limites, ainsi les plus anciens modèles explosent au-delà de 21 000. Les nouveaux modèles, eux, semblent plus résistants.

La notion de « mesure de force de combat » disparaît ensuite de Dragon Ball, avec la saga Freeza. Plus tard dans le manga, une autre mesure de puissance fera son apparition avec le groupe de Babidi, mais il s’agira dans ce cas précis d’une notion plus vague de mesure du Ki, qui ne se développera pas outre mesure.

Mais comment est née cette idée de pouvoir mesurer la force d’un personnage ? Eh bien, cette idée n’est pas nouvelle, puisque les japonais en raffolent, de même que de nombreux fans de manga du monde entier. Car une telle indication permet au lecteur de facilement comprendre le rapport de force qu’il y a entre les personnages : qui est le plus fort, qui l’est moins.

Dans de nombreux show TV au Japon, on retrouve ce genre d’indication, comme par exemple dans les séries de Kaijū, où l’on s’amuse à indiquer le degré de puissance d’une attaque d’un monstre géant. Dans Tetsuwan Atom (Astro Boy) de Tezuka Osamu, la force du petit robot était également mesurée en « HP » (Horsepower).  Plus tard, dans Kinnikuman on retrouve aussi la mesure des forces de combat des combattants, avec une unité de mesure appelée « Chōjin Kyōdo » (degré de force surhumaine).  A l’instar de Dragon Ball, cette unité de mesure est souvent traduite par « Battle Power » dans les adaptations anglo-saxonnes de ces deux œuvres.  Saint Seiya introduira également son manga avec ce type de rapports de forces. Outre les différentes Clothes qui permettent au lecteur de comprendre le rapport de force qu’il y a entre les différentes castes de Saints, le Galaxian Wars, tournoi des Saints de Bronze qui introduit le manga, nous dévoile la puissance des attaques des combattants en les mesurant en Kilos (KGW).

Dans DB, à partir de la période Saiyajin, Toriyama-sensei a un nouvel éditeur au sein de la Shūeisha. C'est Kondō Yū, qui remplace Torishima Kazuhiko (qui l'avait suivit du début, jusqu'au 23ème Tenka ichi Budōkai). Et c'est justement à partir de cette saga que Toriyama introduira de nombreux éléments scénaristiques supplémentaires qui tenteront d'améliorer encore plus la popularité de Dragon Ball.

On découvre ainsi Son Gohan, le fils de Son Gokū, l'arrivée d'extraterrestres encore plus forts, Gokū et Piccolo s'allient pour combattre Raditz, Gokū meurt, on découvre qu'il n'est pas originaire de la Terre, etc.
Cette saga est ainsi l'occasion d'introduire de nouveaux combats et cette idée est de Kondō. En effet, l'éditeur a suggéré à Toriyama-sensei l'idée qu'un manga de combat doit inclure une escalade d'affrontements toujours plus spectaculaires. On ne sait cependant pas si l'idée précise des forces de combat lui a été inspirée par son éditeur. Même si l'on connait beaucoup de choses sur la naissance de Dragon Ball, à travers les diverses interviews que l'auteur a donné, il ne fait jamais mention des forces de combat.

Après la période Freeza cette mesure se perd, mais la capacité de ressentir de Ki détenue par nos héros nous permet constamment de connaître les rapports de force qu’il y a entre les protagonistes. Ainsi, plus un Ki est élevé, plus le personnage est puissant. La mesure de « force de combat » est d’ailleurs basée sur le Ki des combattants.

Le Ki étant l’énergie vitale, plus il diminue, plus le combattant est proche de la mort et au contraire, plus il augmente, plus le guerrier déborde d’énergie et de puissance. L’unité de mesure en « Kiri » qu’utilise Babidi est aussi basée sur ce qu’il appelle « enerugī », l’énergie en somme. Même si la mesure est très différente de la traditionnelle « force de combat » du groupe de Freeza, on retrouve là encore la mesure du Ki.




Forces de combat dans : Le manga | Les databooks | L'anime | Les jeux vidéo | Liste complète



Forces de combat apparaissant dans le manga

Les chiffres inscrits ci-dessous sont directement issus du manga. Il s’agit donc de chiffres officiels donnés par Toriyama-sensei uniquement. Pour connaître d'avantage de chiffres, reportez-vous aux parties complémentaires présentées ci-dessus.

Présentation :
Les potentiels de combats sont inscrits dans les scouters, associés aux images des personnages lors des passages concernés dans la mesure du possible, ou bien encore de la même époque, comme dans les cas de Yamcha et Ten Shin Han qui n’apparaissent pas dans le manga lorsque Bulma les détecte à l’aide du scouter qu’elle a modifiée.

A côté de ces images vous retrouverez les détails complets du passage source où a été mentionné le potentiel relevé. Chapitre, page, case et citation en question.



Tankōbon vol. 17

Avec l’arrivée de Raditz dans le tome 17 de Dragon Ball, on introduit les scouters et la notion de force de combat. Cette appellation varie selon les personnages qui en parlent et même selon les adaptations. Mais cette unité de mesure permet au lecteur de comprendre facilement la différence de niveau qu’il y a entre un combattant Saiyajin de caste inférieure comme Raditz, et un simple humain comme le fermier qui se fait tuer facilement. La force de combat d’un simple humain étant une unité de base qui induit de la fragilité de la race Terrienne.


Source :
Chapitre 195 : Page 05, Case 03

Citation :

Raditz : "Force de combat... Seulement 5 ? Misérable déchet...".


Le premier guerrier que Raditz repère sur Terre n’est autre que Piccolo. Grâce à son scouter il parvient à localiser sa force et son emplacement et part alors à sa rencontre.


Source :

Chapitre 195 : Page 10, Case 02


Citation :

Raditz : "Oh… Force de combat  322. Je ne m’attendais pas à ça. Cependant, tu n’es pas de taille contre moi".


Raditz enferme Son Gohan dans son pod spatial afin de ne plus l’entendre pleurnicher. Alors qu’il pense être tranquille, il remarque qu’une puissante force de combat émane du pod spatial. Devant cette puissance étonnante pour un gamin, il pense alors que son scouter est défectueux. Mais lorsqu’il perçoit l’arrivée de Gokū et Piccolo, il comprend alors que le chiffre qu’indiquait son appareil était bien juste.


Source :

Chapitre 199 : Page 03, Case 04


Citation :

Raditz : "Force de combat 710 !!! C’est proche d’ici !! D’où ça vient ?!".


Raditz nous avait informé que Gokū possédait la force de combat la plus élevée de la planète. Ce n’est que lorsque ce dernier arrive en compagnie de Piccolo qu’on nous révèle enfin sa force de combat. A cette occasion, Raditz réalise que son scouter n’est pas défectueux et que le potentiel de Son Gohan est donc étonnamment élevé.


Source :

Chapitre 199 : Page 05, Case 05


Citation :

Raditz : "Une… Deux… Forces de combat 322 et 334 !! La plus élevée est la même que celle de Kakarotto".


Après être arrivés sur les lieux du combat, Son Gokū et Piccolo retirent leurs vêtements lestés, faisant ainsi grimper leur forces de combats. Raditz en fait alors le constat :


Source :

Chapitre 199 : Page 09, Case 06


Citation :

Raditz : "Hum ?! Sa force de combat est montée à 408… !".

Source :

Chapitre 199 : Page 10, Case 02


Citation :

Raditz : "Kakarotto, lui est à 416… !".


Alors que Piccolo révèle qu’il possède une technique secrète potentiellement capable de nous débarrasser de Raditz, Son Gokū fait de son mieux pour gagner du temps pendant que Piccolo concentre son Ki pour réaliser son Makankōsappō. C’est à ce moment que Gokū produit un Kame-Hame-Ha très puissant, qui fait grimper sa force de combat à 924. Raditz réalise alors que les combattants Terriens sont capables de grandement contrôler leurs potentiels de combat.


Source :

Chapitre 201 : Page 06, Cases 02 et 03

Citation :

Raditz : "Impossible !! Sa force de combat est en train d’augmenter !!!  Force de combat 924… !!!".
"Il peut donc contrôler sa force de combat en le concentrant en un seul point et la faire augmenter… ?!!".


Au même moment, Piccolo est en train de concentrer son Ki pour réaliser un Makankōsappō. Son potentiel s’accroît alors subitement et n’a de cesse d’augmenter.


Source :

Chapitre 201 : Page 07, Case 02


Citation :

Raditz : "Sa… Sa force de combat a lui est de 1020… 1030… J’y crois pas !!! Ca augmente encore !!".

Source :

Chapitre 201 : Page 13, Case 03


Citation :

Raditz : "Force de combat 1330…!!! I… Il a concentré toute cette force de combat aux bouts des doigts … !!!".


Fou de rage de voir son père se faire torturer par Raditz, Gohan bondit hors du pod spatial, qu’il brise en morceaux et fait maintenant face au Saiyajin. Dans un élan de colère irraisonné, il attaque Raditz et le blesse en pleine poitrine. Une fois l’émotion retombée, le potentiel de Gohan chute tout à coup et il redevient aussi inoffensif qu’un bébé de son âge.


Source :

Chapitre 203 : Page 04, Case 02


Citation :

Raditz : "Fo... Fo... Force de combat...1307... ?!".

Source :

Chapitre 203 : Page 08, Case 03


Citation :

Raditz : "Cette fois sa force de combat n’est que de 1… Elle… Elle varie selon ses émotions…".



Tankōbon vol. 18

Après la mort de Raditz, Bulma lui a emprunté son scouter et l’a modifiée. Une fois la conversion de langage effectuée, elle le test sur son entourage. Dans le manga, Bulma annonce à Kamé Sennin et Kulilin leurs forces de combat, avant de détecter plusieurs fortes puissances que sont Piccolo, Ten Shin Han et Yamcha. Dans la série animée, la scène est différente, puisque pour permettre l’insertion de fillers où nos amis partent à la recherche de Ten Shin Han et Yamcha, Bulma ne détecte pas ces derniers tout de suite, et préfère s’amuser à calculer la force de combat d’Umi Gamé.

Pour le cas du manga, vous retrouverez les détails de cet extrait ci-dessous. A noter que la force de combat de Kamé Sennin est le même que celui qu’annoncent les data book à propos de Jackie Chun. On en conclue donc qu’il n’a pas évolué en l’espace de presque huit années.  Chose tout à fait probable si l’on considère le fait que c’est un simple Terrien et qu’il ne s’entraîne probablement plus réellement. A noter également que la force de combat de base Piccolo a augmenté de 7 depuis son combat contre Raditz. On n’a pas d’explication, mais puisqu’il peut la contrôler à sa guise, ça ne pose aucun problème profond de logique scénaristique.


Source :

Chapitre 209 : Page 03, Case 05


Citation :

Bulma : "J’ai changé les symboles du dispositif de sorte à ce que ça soit plus simple à comprendre. Alors…euh… 139… ! C’est là le chiffre qui correspond à la force de Muten Rôshi-sama !".

Source :

Chapitre 209 : Page 04, Case 02


Citation :

Bulma : "Kulilin-kun, toi... Ah ! Incroyable !! Ca dit que t'es à 206 !!".

Source :

Chapitre 209 : Page 04, Case 05 et 06


Citation :

Bulma : "Hein ?! A environ trois mille kilomètre d’ici il y a quelqu’un qui est à 250 ! Qui ça peut bien être ?!"

Kulilin : "250 ?! Je sais !! C'est Ten Shin Han-san !!"

Source :

Chapitre 209 : Page 04, Case 07


Citation :

Bulma : "Là-bas, ça dit 177..."

Kamé Sennin : "Je présume que ça doit être Yamcha..."

Source :

Chapitre 209 : Page 05, Case 01 et 02


Citation :

Bulma : "Ah...!! 329...?! Impressionnant ! Qui... Qui c'est ?!".

Kamé Sennin : "Ca ne peut être que Piccolo..."


Lors de l’arrivée des Saiyajins sur Terre, un an après le combat face à Raditz, Nappa déclare à Bejīta qu’il détecte plusieurs forces de combat  au-dessus de 1000. Il comprend alors que quelque chose cloche par rapport à la situation rapportée un an auparavant. Cependant Bejīta lui demande de ne pas s’inquiéter et de simplement trouver celui qui a la force la plus élevée, en déduisant simplement le fait qu’il s’agirait de Piccolo, le tueur de Raditz.


Source :

Chapitre 213 : Page 08, Case 01


Citation :

Nappa : "Hé ! Bejīta !! C’est bizarre… ! Y’a plusieurs forces de combats dépassant les 1000, pas seulement une ou deux ! Comment ça se fait qu’il y en a tant sur cette planète ?".
Bejīta : "Ne t’en fais pas.  De toute façon ils ne sont pas de taille contre nous. Quoi qu’il en soit, contente-toi de chercher celui qui a la force de combat la plus élevée…".


Alors que les Saiyajins arrivent devant les guerriers Z, ceux-ci se préparent déjà à combattre. Nappa annonce alors les trois forces de combat qu’il sonde : 981, 1220 et 1083. Dans le manga, ces chiffres ne sont pas associés aux personnages, mais on en déduit fort logiquement que Piccolo possède la force la plus élevée. Dans la série animée, les forces de combat des combattants sont annoncés plus clairement.

Bejīta demande tout de même à Nappa de ne pas se fier à ces chiffres, sachant que les combattants Terrien ont la capacité de pouvoir les moduler à leur guise au court du combat. S’y fier les conduirait à leur perte, à la manière de Raditz le faible, selon lui.


Source :

Chapitre 214 : Page 04, Case 03


Citation :

Nappa : "981…1220…1083… Imbéciles !  Vous avez l’intention de nous tenir tête avec d’aussi faibles forces de combat ?!".

Source :

Chapitre 214 : Page 04, Case 03


Citation :

Nappa : "981…1220…1083… Imbéciles !  Vous avez l’intention de nous tenir tête avec d’aussi faibles forces de combat ?!".

Source :

Chapitre 214 : Page 04, Case 03


Citation :

Nappa : "981…1220…1083… Imbéciles !  Vous avez l’intention de nous tenir tête avec d’aussi faibles forces de combat ?!".


Afin de s’amuser un peu avec les combattants Terriens, Nappa et Bejīta décident de faire naître quelques Saïbaïmen. Ceux-ci naissent du sol directement après avoir été plantés par Nappa. Les Daizenshū nous apprennent que la force de combat d’un Saïbaïman dépend de qualité du sol dans lequel il se développe. Le potentiel d’un Saïbaïman sur Terre est donc de 1200.


Source :

Chapitre 215 : Page 01, Case 03


Citation :

Nappa : "Im…Impossible… !! La force de combat des Saïbaïmen est de 1200 pourtant… !!! Uniquement en termes de puissance ils rivalisent avec Raditz… !!"


La réplique de Nappa laisse penser que les Saïbaïman sont bien du même niveau que Raditz. Cependant, outre les chiffres de Raditz annoncés dans les databooks, on apprend également par Toriyama-sensei que les Saïbaïmen sont bien potentiellement inférieures à Raditz. Ces informations ont été relevées sur un des memos qu’il a remis au staff de l’anime. On peut y lire ceci :


Source :

Memo d'Akira Toriyama sur les Saïbaïmen


Citation :

Toriyama : 「しかし戦闘力はかなり高くラディッツより少し劣る程度。」
"Mais leur force de combat est très élevée, à un niveau légèrement inférieur à Raditz".


Les Saïbaïman sont donc redoutables, mais ils n’en restent pas moins inférieurs à Raditz. De plus, ils sont moins évolués et leur intelligence se limite à la compréhension des ordres qu’on leur donne.




Tankōbon vol. 19

Son Gokū approche enfin à grand pas. Nappa le repère et en reste bouche bée devant sa force de combat s’élevant à 5000. Un chiffre largement supérieur à celui qu’il arborait un an auparavant contre Raditz. Qu’a-t-il bien pu se passer ? La question a dû lui traverser l’esprit.

En se référant aux autres combattant Terriens qu’ils ont affrontés plus tôt, Bejīta déduit que cette force de 5000 n’est probablement que sa puissance de base et que Gokū a encore la possibilité de l’augmenter en plein combat. Devant ce constat, les Saiyajins prennent la décision de se débarrasser des guerriers Z restants avant l’arrivée de Gokū, qui détient une forcel bien plus élevée que ce qu’ils avaient prévus. A noter que Bejīta utilise l’appellation de « Sentō Nōryoku » (capacité de combat) à ce moment, au lieu du traditionnel « Sentōryoku » (Force de combat).


Source :

Chapitre 222 : Page 04, Case 01


Citation :

Bejīta : "Quelqu'un avec une capacité de combat d'environ 5000...".


Après la mort de Piccolo, Gohan laisse exploser sa colère et son Ki ! Il balance alors un énorme Masenkō à pleine puissance sur Nappa. Sa force de combat s’élève alors à 2800.


Source :

Chapitre 223 : Page 08, Case 02


Citation :

Bejīta : "Force de combat 2800...!! Je m’en doutais, ils peuvent radicalement changer leur force de combat !!!".


La révélation de la force réelle de Gokū : Comme chacun l’avait imaginé, le nombre 5000 n’était que le potentiel retenu de Son Gokū. Lorsque celui-ci libère son Ki, fou de colère, lorsqu’il voit les corps de ses amis morts au combat, sa force de combat dépasse alors les 8000.

Dans la version américaine de la série animée, le texte avait été mal traduit et la réplique de Bejīta annonçant à Nappa que la force de combat de Gokū dépasse les 8000 avait été traduit en « plus de 9000 ». Au-delà de cette adaptation foireuse, le doublage de ce passage est devenu l’une des répliques phares de la version US.


Source :

Chapitre 224 : Page 11, Case 03


Citation :

Bejīta : "Force de combat...7000...8000...!! Impossible...!!!".

 
Source :

Chapitre 224 : Page 12, Case 03


Citation :

Bejīta : "Il est au-delà de 8000...!".




Tankōbon vol. 20

Dans un premier temps la narration nous explique comment fonctionne le Kaiōken de Gokū. Cette technique permet à son utilisateur de doubler sa puissance de combat. Par définition, La force de combat de Gokū est multipliée par deux lorsqu’il utilise la simple technique du Kaiōken.

Cependant, lors de son combat contre Bejīta, Gokū s’évertue à utiliser le Kaiōken x 2 et celui-ci se révèle inefficace. Et pour cause, on apprend dans le Daizenshū 7 que le Kaiōken x 4 offre à Gokū une force de combat de 32 000. Mais cela fait à peine quatre fois sa force de combat « normale » qui est d’environ 8000 ?! Par ailleurs, lorsque le Kaiōken x 10 est présenté, on nous annonce qu’il multiplie en effet la force de combat de Son Gokū par 10. Or, si cela est bien réel, alors le Kaiōken x 2 n’a aucune utilité,  puisque le simple Kaiōken multiplie déjà la force de combat par deux. Le Kaiōken x2 revient donc strictement à la même chose. Il semblerait que Toriyama-sensei ait commit une petite erreur à ce sujet.


Source :

Chapitre 229 : Page 01, Case 01


Citation :

Narrateur : 「ベジータの強さは悟空のよみをさらに越えていた・・・!
そのパワーは戦闘力を2倍にした界王拳ですら優位に立てるものではなかったのだ・・・どうする!? 悟空!!」
"La force de Bejīta a très largement dépassé les prévisions de Gokū… !  Sa puissance est telle que même le Kaiōken x2 de Gokū n’est pas suffisant pour lui tenir tête… Que vas-tu faire, Gokū ?!".


Voyant que le Kaiōken x2 se révèle inefficace contre Bejīta, Gokū décide d’utiliser le Kaiōken x3 et parvient enfin à écraser Bejīta. Et pour cause, le scouter modifié de Bulma détecte La force de combat de Gokū qui augmente lorsque celui-ci est en train d’utiliser le Kaiōken x3 et sature avant d’exploser lorsqu’il atteint 21 000. D’un simple calcul on comprend que la force de combat de Gokū vient très certainement d’atteindre les 24 000. C’est en effet le résultat qu’on obtient en multipliant le potentiel de 8000 par trois. Un peu plus tard dans le manga, on apprend que la force de combat de Bejīta à ce moment, sur Terre, est de 18 000. Il ne peut donc plus rivaliser.


Source :

Chapitre 230 : Page 04, Case 03


Citation :

Bulma : "Je... Je pense que c'est Son-kun... Le nombre de sa force de combat augmente... de façon considérable...!"

 
Source :

Chapitre 230 : Page 04, Case 04


Citation :

Bulma : "17 000, 19 000, 21 000...!!"


Après avoir dû utiliser le Kaiōken x4 pour repousser le Canon Garric de Bejīta, Gokū n’a plus la force de bouger. Bejīta échappe de peu à la mort et revient plus sûr de lui encore en utilisant une Power Ball qui lui permet de se transformer en Oozaru (singe géant).
A cet instant, celui-ci annonce que sa force de combat a été décuplée. Sa force est donc dix fois plus importante qu’à son état normal. Sachant que son potentiel de base est de 18 000, il est très simple de deviner que Bejīta maintenant devenu Oozaru avoisine très certainement les 180 000. Même le Kaiōken x5 qui devrait offrir à Gokū une force de combat au moins égale à 40 000 ne parvient pas à ébranler Bejīta. La puissance de ce dernier est donc bien supérieure à celle de Gokū.


Source :

Chapitre 233 : Page 06, Case 02


Citation :

Bejīta : "Je vais t’apprendre quelque chose… La force de combat d’un Saiyajin qui se transforme en Oozaru est dix fois plus important que sous sa forme humaine !!!".




Tankōbon vol. 21

Après leur arrivée sur la planète Namek, Gohan, Kulilin et Bulma se font attaquer par une patrouille de connaissance de Freeza. Ces derniers détruisent le vaisseau des Terriens, avant d’être défaits. Pendant un court instant Kulilin et Gohan relâchent un peu de Ki pour vaincre les deux hommes de Freeza. C’est ce que Zarbon détecte à l’aide de son scouter. Il informe alors Freeza que deux mystérieuses forces s’élevant à 1500 sont soudainement apparues avant de disparaitre. Les Terriens cachent en effet leur Ki pour ne pas être repérés par les dispositifs de Freeza.


Source :

Chapitre 248 : Page 12, Case 04


Citation :

Zarbon : "Leurs deux potentiels de combat étaient d’environ 1500".


A son arrivée sur la planète Namek, Bejīta est attaqué par celui qui se prétend être son rival de toujours : Kiwi. Ce dernier  s’attends à un duel serré, car avant son départ pour la Terre, la force de combat de Bejīta s’élevait à 18 000, tout comme lui. Cependant, Kiwi est surpris de constater que Bejīta peut maintenant moduler sa force de combat à sa guise. Et ce, depuis son retour de la Terre. Zarbon et Dodoria en feront le même constat, puisque tout en suivant le combat à distance, le scouter de Zarbon explose soudainement lorsque Bejīta dépasse les 20 000. Dodoria qui, lui, possède un nouveau modèle de scouter parviendra à évaluer le potentiel de Bejīta à 24 000. Plus tard on apprendra que si Bejīta est devenu plus fort depuis son retour de la planète Terre c’est grâce aux capacités innées des Saiyajins qui leur permettent de devenir plus forts chaque fois qu’ils frôlent la mort


Source :

Chapitre 249 : Page 04, Case 01


Citation :

Kiwi : "Im… Impossible… !! A… A la base on était supposés avoir la même force… !!".


Source :

Chapitre 249 : Page 02, Case 02


Citation :

Kiwi : "19 000... 20 000... 21 000... 22 000...!!".


Source :

Chapitre 249 : Page 03, Case 03


Citation :

Zarbon : "Je… Je pense qu’il est défectueux, mais… Mon scouter qui suivait Bejīta a indiqué qu’il a dépassé le nombre 22 000…".
Dodoria : "Vin... 22 000, tu dis...?!"


Source :

Chapitre 249 : Page 03, Case 06


Citation :

Zarbon : "Qu'est-ce que ça indique...?".
Dodoria : "C… C’est impossible…  Mon nouveau modèle serait aussi détraqué… ?!  I… Il est monté jusqu’à  24 000...!!!"


Source :

Chapitre 249 : Page 04, Case 01


Citation :

Zarbon : "24 000… ?! T… Tu veux dire qu’il a surpassé nos propres forces de combats… ?!".
Dodoria : "C... C'est pas possible...!! Sa... Sa Force de combat était d'à peine 18 000 pourtant..."

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Tankōbon vol. 22

Alors qu’ils sèment la terreur au village de Mūri dans le but d’obtenir un Dragon Baall, Freeza et sa troupe voient l’arrivée de trois jeunes Namekkuseijin, venus défendre le village et leurs habitants. Dès leur arrivée, leur force de combat totale est évaluée à 1000. Les soldats de seconde classe de Freeza rient aux éclate devant ce faible potentiel total, et pensent alors pouvoir s’en débarrasser facilement. Mais finalement La force de combat des trois Namekkuseijin s’élèvera à 3000 en plein combat et les soldats de Freeza ne pourront plus rivaliser. Dodoria sera alors obliger d’intervenir et se débarrassera des trois Namekkuseijin en un clin d’œil.


Source :

Chapitre 253 : Page 05, Case 01


Citation :

Dodoria : "Kukkukku... Ne soyez pas déçu je vous prie, à eux trois ils ne sont qu'autour de 1000".

Source :

Chapitre 253 : Page 10, Case 05


Citation :

Zarbon : "Qu'est-ce que ça veut dire ?! Tu disais qu'ils avaient une force de combat de 1000 ?".
Dodoria : "Qu’est-ce qu’il se passe !  Ces trois-là ont grimpés jusqu’à 3000".




Tankōbon vol. 23

Alors confrontés aux terribles forces spéciales Ginyū, Gohan et Kulilin se voient obligés de relâcher toute leur puissance. Alors qu’ils font face à Guldo, leur Force de combat total s’élève à 10 000. Cela est dû à la révélation de leur Force de combat par Saichōrō, le grand doyen Namekkuseijin.

Guldo, le membre le plus faible des forces spéciales Ginyū sera alors acculé par les puissances de Gohan et Kulilin, mais il parviendra à immobiliser ses adversaires grâce à ses pouvoirs psychiques.


Source :

Chapitre 274 : Page 08, Cases 04


Citation :

Jeece : "Voilà qui est inattendu… La Force de combat de ces petits vient de dépasser les 10 000 !".


Alors doté d’une force de combat s’élevant à 24 000, Bejīta tue Kiwi et Dodoria, puis parvient à acculer Zarbon. Cependant il ne peut rivaliser avec ce même Zarbon une fois transformé et est finalement laissé pour mort. Zarbon réalisant son erreur d’avoir laissé Bejīta sans ne lui avoir soutiré aucune information sur les Dragon Balls qu’il pourrait posséder, revient chercher Bejīta et l’emmène se faire soigner. Malheureusement pour lui et Freeza, Bejīta s’échappe et s’emparer des Dragon Balls. Fort d’avoir frôlé la mort, la nouvelle force de combat de Bejīta lui permet alors de vaincre Zarbon sans problème. Cependant, même ainsi il ne peut réussir à mettre à mal Reacum.

Dans la première édition du manga, lorsque Bejīta libère toute sa puissance face à Reacum, Jeece indique que la force de combat de Bejīta s’élève à 20 000. Il semble alors étonné. Cependant, cette information a été corrigée dans le Daizenshū 7, où l’on apprend qu’en réalité la force de combat de Bejīta s’élève à 30 000. Ce qui est tout de suite plus cohérent. En effet, il arborait déjà 24 000 contre Kiwi, donc après avoir frôlé la mort sa force de combat n’aurait pas été si basse.

Finalement, dans la réédition de l’édition Kanzenban sortie au Japon, cette donnée a été corrigée et la force de combat de Bejīta a été ramenée à 30 000 comme indiqué 8 ans plus tôt, dans les Daizenshū.


Source :

Chapitre 275 : Page 04, Case 02


Citation :

Jeece (version originale) : "Hé, hé... La force de combat de Bejīta vient de monter à quasiment 20 000 !".
Jeece (version modifiée) : "Hé, hé... La force de combat de Bejīta vient de monter à quasiment 30 000 !".




Tankōbon vol. 24

Lors de son voyage pour la planète Namek, Gokū s’entraîne sous une gravité 100 fois supérieure à celle de la Terre. Son potentiel de combat va alors considérablement s’accroître après cet entraînement, d’autant qu’il a déjà frôlé la mort sur Terre contre Bejīta et que, comme tous Saiyajins, sa force de combat s’est accrue. Une fois arrivé sur Namek, les forces spéciales de Ginyū indiquent que la force de combat de Gokū s’élève à 5000. En effet, à son arrivée là-bas, Gokū retient considérablement son potentiel réel. Il parvient tout de même à vaincre Reacum en un seul coup, sans que son potentiel réel ne le trahisse. Preuve qu’il peut relâcher toute sa puissance en une fraction de seconde. Bejīta qui, malgré une force de combat de 30 000 n’avait pas réussi à battre Reacum, n’en revient pas.  Il en est de même pour Jeece et Burta qui avaient grandement sous-estimés Gokū. Le capitaine Ginyū arrivé plus tard sur les lieux, déclarera que le potentiel réel de Gokū s’élève probablement à 60 000. On en conclut donc que les potentiels de combat de Jeece, Burta et Reacum, qui sont à peu près égaux selon Kulilin, se situent quelque part entre 30 000 et 60 000.

Face à l’incroyable puissance de Gokū, Ginyū révisera son estimation et annoncera alors un potentiel probable de 85 000 pour Son Gokū. Malheureusement pour lui, Gokū n’avait pas encore exécuté le Kaiōken…


Source :

Chapitre 279 : Page 13, Case 06


Citation :

Burta : "C'est vraiment un moucheron ! Sa force de combat n'est que de 5000 environ~".


Gokū arrive confiant devant les forces spéciales qu’il a réussi à vaincre sans trop de mal. Cependant il va rapidement comprendre que son combat contre le capitaine Ginyū sera plus difficile que prévu. Face à l’étonnante puissance de Ginyū, Gokū se verra obligé de dévoiler toute sa puissance en exécutant un Kaiōken qui lui dévoilera une force de combat de 180 000, ruinant ainsi tout espoir de victoire Ginyū qui n’arborera jamais que 120 000 à son maximum.

Sachant que le Kaiōken (ou Kaiōken x2) double sa puissance, la force de combat actuel de Gokū dans cet état s’élevant à 180 000, on en déduit que sa force réelle est de 90 000. Ginyū n’était donc pas très loin de la réalité. C’est d’ailleurs à cette période que Gokū déclare qu’il doit être désormais capable d’utiliser un Kaiōken x10. S’il l’avait utilisé son potentiel de combat aurait alors grimpé jusqu’à 900 000. Cependant, il n’ira pas jusque-là lors de ce combat et Ginyū utilisera son Body Change afin de prendre l’avantage.


Source :

Chapitre 285 : Page 02, Case 02 et 03


Citation :

Ginyū : "Cent... 180 000...?! J'y crois pas... C'est... C'est donc ça ton véritable pouvoir...?".

Source :

Chapitre 285 : Page 03, Case 01


Citation :

Jeece : "Co… Comment aurions-nous pu gagner… Alors que même le nombre maximum du potentiel du capitaine Ginyū est de 120 000… Co… Comment un Saiyajin peut être aussi puissant… ?".


Contraint de devoir combattre pour faire gagner du temps aux Terriens et protéger Saichōrō, le combattant Namek, Nail s’oppose à Freeza. Sa force de combat est hors norme pour un Namekkuseijin, et pour cause, puisque celui-ci est l’unique type combattant (dans le manga tout du moins).  Cependant même face à une force de combat de 42 000, Freeza ne tremble pas et révèle alors le siens : le plus fort potentiel jamais annoncé jusque-là ! 520 000 ! Même sous sa première forme, Freeza n’a aucun mal à terrasser Nail avec une seule main.


Source :

Chapitre 286 : Page 05, Case 01


Citation :

Freeza : "Oh… ! Voilà qui est impressionnant ! Sa force de combat a grimpée jusqu’à 42 000 !".

Source :

Chapitre 286 : Page 05, Case 04


Citation :

Freeza : "Ma force de combat est de 530 000. Mais n’aies crainte, bien entendu je n'ai pas l'intention de combattre à pleine puissance contre toi".


Ginyū vient d’échanger de corps avec Son Gokū. Il croit alors pouvoir être en mesure d’utiliser la pleine puissance du corps de Gokū et de pouvoir s’élever à 180 000. Cependant, il sera surpris de constater que sa force de combat n’excède pas 23 000. En effet, Ginyū est incapable de maîtriser totalement ce nouveau corps. Kulilin et Gohan parviendront même à rivaliser avec ce Ginyū pendant quelque temps. L’anime développe bien mieux cet état en expliquant que Ginyū ne contrôle pas encore parfaitement le corps de Gokū, mais qu’au fur et à mesure du combat Ginyū commence à s’y habituer et répond bien mieux aux attaques de Gohan et Kulilin. Par ailleurs la force de combat de Gohan avait été élevée à 20 000 lors de son combat contre Reacum.


Source :

Chapitre 288 : Page 13, Cases 03 et 04


Citation :

Ginyū : "Guhahahaha...!!! Jeece !! Ma force de combat est à combien ?!".
Jeece : "Euh... Vin... 23 000..."




Tankōbon vol. 25

Alors qu’il achève sa première transformation et arbore maintenant sa seconde forme, Freeza est maintenant presque deux fois plus puissant qu’auparavant. Il n’a aucun mal à vaincre Bejīta et Gohan, mais il peine contre Piccolo qui vient juste de fusionner avec Nail. Cependant, cette transformation durera peu de temps et le terrible monstre parviendra rapidement à inverser la tendance.


Source :

Chapitre 296 : Page 09, Case 01


Citation :

Freeza : "En tout cas, mon pouvoir est devenu bien trop imposant. Peut-être même un peu trop d’ailleurs… Kukkukku… Soit dit en passant, ma force de combat est très certainement au-delà des 1 000 000".




Tankōbon vol. 26

Bien que plus aucun nombre ne soient avancé durant les combats contre Freeza, on connait les multiplicateurs de puissance et les différents pourcentages annoncés par Freeza tout au long du combat. Ces précieux indices nous renseignent constamment sur les niveaux des combattants pendant les combats et sont des éléments importants qui peuvent largement faire pencher la balance d’un moment à l’autre. On sait par exemple que Piccolo faisait à peu près jeu égal avec Freeza sous sa seconde forme (Force de combat : 1 000 000), mais qu’il est ensuite terrassé par la troisième forme de Freeza. Bejīta va ensuite frôler la mort une nouvelle fois et réussir à s’avancer face à Freeza qui vient s’achever sa forme finale. Il ne tiendra pas bien longtemps, mais lorsque Gokū arrive, un combat titanesque a lieu et les deux adversaires ne semblent rien lâcher. Ce n’est qu’au terme d’un suspense latent, qu’on apprend que Freeza n’utilisait que 50% de sa puissance. Même sous ce niveau, il est parvenu à mettre à mal Gokū qui exécutait un Kaiōken multiplié par 10. Le Kaiōken x20 enchaîné avec un Kame-Hame-Ha parviendra tout de même à toucher Freeza. Mais à cet instant de l’histoire, le fossé qui sépare la puissance réelle de Freeza et le potentiel maximal de Gokū reste incommensurable.


Source :

Chapitre 312 : Page 02, Case 06


Citation :

Freeza : "Si je donne 50%, soit environ la moitié de ma force maximum, je serai en mesure de te réduire en poussière".


Source :

Chapitre 313 : Page 08, Case 01


Citation :

Son Gokū : "J’ai pas d’autre choix que d’utiliser le Kaiōken multiplié par 20… M… Même s’il se peut que mon corps ne tienne pas le coup… Mais s’il n’utilise vraiment que 50% de sa force comme il l’a dit, alors y’a plus rien à faire…".




Tankōbon vol. 27

Son Gokū devient finalement un Super Saiyajin, après un éclat de colère provoqué par la mort de Kulilin, des mains de Freeza. Ce dernier tente désespérément de rivaliser avec le Super Saiyajin, en se battant d’abord à 70% de sa force, mais rien n’y fait. Même une fois à 100%, à pleine puissance, Freeza ne parvient pas à reprendre l’avantage. Gokū bat finalement Freeza au terme d’un combat acharné. Les nombres des forces de combat exactes des deux adversaires durant ce combat seront par la suite révélés dans le Daizenshū 7. Et ce sont par ailleurs les derniers nombres chiffrables du manga en termes de potentiels de combat. Il n’y en eut plus par la suite.


Source :

Chapitre 320 : Page 14, Case 03


Citation :

Freeza : "Fu… Fuhahahaha… !! Tu m’as sous-estimé !! Je te le dit juste au cas où, mais je ne suis pas encore à pleine puissance !! Je ne suis qu’à environ 70%...".


Source :

Chapitre 321 : Page 09, Case 01


Citation :

Freeza : "Navré pour l'attente... Voici donc la pleine puissance que tu souhaitais".




Tankōbon vol. 28

Un an après la bataille de Namek, Freeza revient encore plus fort, accompagné de son père. Les deux extraterrestres arrivent sur Terre dans le but de vaincre le Super Saiyajin Son Gokū et de s’emparer de la planète après en avoir éliminé tous les habitants. Mais c’est sans compter sur l’arrivée de Trunks, le jeune garçon venu du Futur. A son arrivée il arbore une force de combat de 5. Les soldats de Freeza se moquent d’abord de ce niveau de puissance ridicule, avant de se faire laminer. On remarque que le niveau de la force de combat de Trunks est le même que celui du fermier dans le chapitre 195 de Dragon Ball. Celui-là même qui a introduit les forces de combats et les scouters, dispositifs permettant de les mesurer. La réplique du soldat de Freeza à l’égard de Trunks est également la même que Raditz. Est-ce là une référence volontaire de la part de Toriyama-sensei ? C’est possible, car c’est là la dernière fois qu’apparaissent les scouters et les mesures de forces de combat dans l’histoire de Dragon Ball. Mais bien plus tard, un nouveau système de mesure d’énergie sera révélé par une autre armée d’ennemis redoutables.


Source :

Chapitre 331 : Page 04, Case 01


Citation :

Freeza : "Vous autres, dépêchez-vous d’aller exécuter tous les Terriens !".
Soldat : "Force de combat seulement 5... Misérable déchet...".




Tankōbon vol. 38

Plusieurs années après la défaite de Freeza, Babidi et ses hommes envahissent la Terre dans le but de pouvoir ressusciter Majin Buu.  A cette occasion, un nouveau système de mesure et de collecte d’énergie fait son apparition dans le manga.

En effet, Babidi et ses hommes collectent de l’énergie grâce à un appareil spécial qui peut directement déverser l’énergie récupérée jusque dans le cocon de Majin Buu. En plus de ce collecteur d’énergie, Babidi possède également un appareil de mesure d’énergie. Certainement bien plus ancien que les scouters des Saiyajins et des Tsufurujins, cet appareil ne mesure pas en unité de « force de combat », mais en « kiri ». Les kiris étant très certainement une unité de mesure différente qui se réfère au Ki qui émane d’un combattant.

Là où la force de combat d’un Super Saiyajin comme Gokū serait largement supérieure à 150 000 000, ici l’appareil n’indique que 3000 kiris. C’est là toute la différence entre les deux unités de mesure. 3000 kiris paraissent pourtant énorme pour Babidi, car son guerrier Yakon n’en mesure même pas la moitié. Toriyama-sensei ne s’étant pas compliqué la vie avec la continuité des mesures de puissances de l’époque de Freeza, il se permet ici d’en introduire une nouvelle, très simpliste, qui permet au lecteur de rapidement comprendre qui a le dessus sur son adversaire.

A noter que les chiffres 800 et 3000 sont souvent utilisés au Japon, de manière symbolique, pour désigner une grande quantité ou encore un nombre faramineux. On parle des 800 temples de Kyoto, et il en est de même par exemple pour les 8 million de dieux Shinto (Huit-cent se disant « Happyaku-man », soit 800-man = 800 x 10 000. Huit million étant l’expansion logique du chiffre fort, huit-cent).  Le chiffre 3000, lui, est utilisé dans le bouddhisme pour se référer à toute la création à travers l’expression des « 3000 mondes » (« San-zen Sekai » en japonais).


Source :

Chapitre 451 : Page 02, Case 05


Citation :

Babidi : "Tr... 3000 kiris !! Comment se fait-il qu'il y ait un Terrien avec une énergie de 3000 kiris...!!".

Source :

Chapitre 451 : Page 03, Case 01


Citation :

Babidi : "Peut-être que l’appareil ne fonctionne plus...?  En tout cas, s’il a vraiment 3000 kiris… Yakon ne pourra pas gagner… L’énergie de Yakon fait 800 kiris...".



Forces de combat dans : Le manga | Les databooks | L'anime | Les jeux vidéo | Liste complète